Institut Destrée - The Destree Institute

 

Coordonnées

Inscription Membres

Commande publications
Webmail

Outils de recherche
Facebook Institut Destrée@InstitutDestree
Facebook Millennia2015 
@Millennia2015
Twitter @Millennia2015 #M2025

Vous êtes ici :     Evénements > Prospective des nouveaux modèles économiques et territoriaux

Lien direct : www.institut-destree.org/Prospective_des_nouveaux_modeles_economiques_et_territoriaux

    

   Prospective des nouveaux modèles économiques et territoriaux     

      Formation continue en prospective et stratégie

 

⇓  Lundi 27 juin     ⇓  Mardi 28 juin     ⇓  Mercredi 29 juin     ⇓  Jeudi 30 juin     ⇓  Vendredi 1er juillet     ⇓  Inscriptions     ⇓  Renseignements    

 

 

 Prospective des nouveaux modèles économiques et territoriaux

 

 

 

 

 

 

 

 

=>  Programme en pdf

 

 

 

Le master Métiers des Etudes, du Conseil et de l'Intervention de l'Université Paris-Diderot s'est associé à l'Institut Destrée, Centre européen de recherche prospective, et au laboratoire d'intervention et de recherche ATEMIS (Analyse du Travail et des Mutations des Industries et des Services) pour organiser une formation de niveau universitaire.


Celle-ci fait de la prospective son fil rouge et porte à la fois sur les nouveaux modèles économiques (réindustrialisation, développement durable, économique circulaire, l'économie de la fonctionnalité, etc.) et sur leurs applications dans les territoires.

 

Elle mobilise des enseignants et des chercheurs de Paris-Diderot, de l'Institut Destrée et d'ATEMIS : Olivier Blandin, Philippe Destatte, Christian du Tertre, Thomas Lamarche, Philippe Moati, Yorgos Rizopoulos, Jean-François Tchernia, Chloë Vidal.

 

Cette formation s'inscrit dans le dialogue pluridisciplinaire cher à l'Université Paris-Diderot, qui confronte les approches théoriques avec l'expérience des acteurs économiques. De cette manière, ce séminaire permet de développer des pratiques innovantes applicables aux entreprises et aux territoires.

 

Le public concerné est constitué de chefs d'entreprises, de cadres de la fonction publique d'Etat ou territoriale, de responsables d'organisations non gouvernementales, de chercheurs qui souhaitent développer leurs capacités prospectives, stratégiques et leur compréhension des nouveaux modèles économiques en émergence ou en développement.

 

Le séminaire se tiendra dans les locaux de l'Université Paris-Diderot, du 27 juin au 1er juillet 2016, de 9 à 18 heures.

 

 

 

 

Programme du séminaire et problématiques qui y seront développées  

 

⇓  Lundi 27 juin     ⇓  Mardi 28 juin     ⇓  Mercredi 29 juin     ⇓  Jeudi 30 juin       Vendredi 1er juillet     ⇓  Inscriptions     ⇓  Renseignements     

 

  

Lundi 27 juin 2016


   Idées, concepts, mise en débat


Accueil et introduction

par Philippe Moati, Philippe Destatte et Christian du Tertre

 


   Les tendances sociétales en arrière-plan des nouveaux modèles économiques


Jean-François Tchernia,

Maître de conférences associé à l'Université Paris-Diderot,

Directeur de Tchernia Etudes Conseil, société spécialisée dans les tendances sociétales :

www.tchernia-conseil.fr


L'économie collaborative et l'économie circulaire - et leurs diverses déclinaisons - se développent rapidement non seulement parce que le numérique ouvre de nouvelles capacités, mais aussi parce qu'elles sont en phase avec des tendances sociétales importantes et inscrites dans la longue durée. L'objet de l'intervention est de présenter ces tendances et de montrer comment elles agissent dans les grands pays développés et plus spécifiquement en France. Enfin, l'intervention ouvre sur une réflexion sur la dimension territoriale de ces tendances sociétales.

 


Pause-déjeuner

 

 

   Révolutions industrielles, mutations technologiques et transitions sociétales


Philippe Destatte,

Directeur général de l'Institut Destrée,
Maître de conférences à l'Université de Mons,

chargé d'enseignement en prospective à l'Université Paris-Diderot
www.institut-destree.eu


Les médias comme les réseaux sociaux, ainsi que la littérature économique, nous renvoient l'idée d'une troisième Révolution industrielle, voire même d'une quatrième (Industrie 4.0), incarnant, résumant ou englobant les multiples transformations du monde moderne, et de ses entreprises industrielles ou de service. Un nouveau paradigme est probablement en cours d'installation qui voit depuis quelques décennies la transition des sociétés industrielles vers des sociétés de l'information ou de la connaissance, où notamment l'intelligence artificielle et la génomique sont des facteurs de changement essentiels. Cette mutation pourrait se prolonger durant quelques décennies encore, sinon un à deux siècles. C'est dire si, derrière les métamorphoses apparentes, des continuités se maintiennent. Parallèlement, les sociétés industrielles qui se prolongent sont profondément transformées par la volonté humaine de rendre le développement durable.

 

 

 

  

 

 

Mardi 28 juin 2016


   Enjeux d'innovation et évolution des modèles organisationnels


Yorgos Rizopoulos,

Professeur d'économie à l'Université Paris-Diderot,

http ://www.ladyss.com/yorgos-rizopoulos


Contexte. Evolution vers l'innovation ouverte (environnement turbulent, multi-polarisation des compétences, externalités de réseau, capitation des tendances sociétales, besoins de réactivité, partage des coûts...).
Formes. Réseaux, co-innovation, plateformes, «tout connecté», effet start-up, communautés, séances de créativité...
Tensions. Entre une configuration organisationnelle pyramidale et le besoin d'innover, entre innovation ouverte et captation de la rente.
Gouvernance. Financiarisation et approche stakeholder; schémas organisationnels émergents (sociocratie, holacratie...).

 

 

Pause-déjeuner 


   Performance et approche du travail comme ressource


Olivier Blandin,

Maître de conférences associé à l'Université Paris Diderot,

économiste, Associé fondateur d'ATEMIS,
www.atemis-lir.fr


Les modèles dominants de pilotage de la performance et l'approche gestionnaire associée, qui sont issus de l'expérience de l'industrie de série, peinent à donner une place à la reconnaissance du travail reel et aux enjeux des externalités négatives tant environnementales que sociales dans les territoires. Cela n'est pas sans conséquence à la fois sur la dynamique économique des entreprises, mais également sur la santé des salariés et la qualité du vivre ensemble. L'intervention visera à porter un regard critique sur ces modèles et proposera les alternatives permettant de mieux appréhender l'activité de travail comme ressource. Il s'agira de souligner l'importance de reconnoitre l'engagement de la subjectivité dans l'activité productive, de souligner la place stratégique qu'occupent les ressources immatérielles et mettre en évidence l'enjeu de la coopération dans la dynamique de performance.

 

 

   

 

 

Mercredi 29 juin 2016


   Développement durable et modèles économiques d'entreprise


Christian du Tertre,

Professeur de sciences économiques à l'Université Paris-Diderot,

Directeur scientifique du laboratoire d'intervention et de recherche ATEMIS,

Président de l'Institut Européen de l'Economie de la Fonctionnalité et de la Cooperation (IE-EFC),

www.atemis-lir.fr


Le modèle économique actuellement dominant, issu du modèle industriel, rencontre des limites dans sa capacité à intégrer les enjeux du développement durable. Cela tient en particulier au fait que ce modèle est fondé sur une logique de vente de biens et de services standardisés associée à une recherche de production en volume. Cela incite les acteurs économiques à utiliser plus de matières, plus d'énergie, pour produire plus de valeur. D'autres modèles emergent depuis plusieurs années qui tentent de trouver une réponse aux enjeux du développement durable comme le modèle «industriel propre», l'économie circulaire ou l'économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC).

Le séminaire tentera, dans un premier temps, de caractériser ces différents modèles émergents et de mettre en évidence leurs points forts et points faibles en lien avec la perspective de développement durable. Puis dans un deuxième temps, il s'agira de présenter plus spécifiquement l'EFC qui consiste à passer de la vente d'un bien ou d'un service à la contractualisation d'une performance d'usage fondée sur l'intégration de biens et services. La principale caractéristique de ce modèle consiste à prendre en charge des externalités négatives environnementales et sociales et à découpler le flux de matière de la croissance de la valeur ajoutée. Il s'agira notamment de souligner la place particulière qu'occupent les ressources immatérielles dans la dynamique de création de valeur mobilisées dans la coopération.

 

 

Pause-déjeuner


   Visite et échanges avec des cadres au sein d'une entreprise portant les valeurs d'un développement durable 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 30 juin 2016


   La responsabilité sociale des entreprises... de nouveaux modèles économiques ?


Thomas Lamarche,

Maître de conférences HDR en économie à l'Université Paris-Diderot,

Directeur adjoint de l'UMR LADYSS (Laboratoire dynamiques sociales et recomposition des espaces)
www.Ladyss.com/lamarche-thomas


En développant des stratégies RSE (Responsabilité sociale des entreprises), les grandes entreprises ont lancé un mouvement de transformation des discours et des pratiques en la matière. Mouvement qui s'est étendu au-delà des quelques grands groupes d'origine. L'intervention proposera une généalogie de la RSE, en rendant compte de différentes pratiques / différentes périodes dans le développement de ces pratiques qui conduisent des discours à la reddition puis à l'insertion progressive dans des instruments de gestion. Le cours montrera comment des nouveaux acteurs sont insérés progressivement (nouvelles parties prenantes) et partiellement dans l'agenda de l'entreprise. Un point plus global / systémique sera proposé pour analyser la nature de ces changements dans la chaine de valeur. On proposera une comparaison de rapports de développement durable à des rapports commandités par les CHSCT dans deux grandes entreprises, afin de montrer quelques points de tension sur l'expertise sociale dans l'entreprise, sur le cas de la souffrance au travail.

 


Pause-déjeuner


   Vers un nouveau modèle de consommation


Philippe Moati,

Professeur d'Economie à l'Université Paris-Diderot,

Co-président de l'Observatoire Société et Consommation (L'ObSoCo) :

www.philippe-moati.com


Le modèle de consommation issu du capitalisme industriel fordien est en cours de dépassement. Il est manifestement insoutenable sur le plan environnemental. Les attentes des consommateurs évoluent et une aspiration à consommer mieux se diffuse qui sous-tend l'engagement dans des pratiques de consommation émergentes (dont les consommations collaboratives). Le mot d'ordre dans les entreprises est à «l'orientation client». Elles découvrent ainsi que leurs missions sont davantage de fournir des effets utiles et d'apporter des solutions que de vendre des produits. Une «économie des effets utiles» est en cours de formation qui est associée à de nouveaux modèles économiques davantage centrés sur la qualité que la quantité, sur les outcomes plus que sur les outputs. L'économie de la fonctionnalité est l'un des points d'horizon des mutations en cours qui remettent en cause l'architecture des filières et l'organisation des marchés.

   

 

   

 

 

Vendredi 1er juillet 2016

 


   Pensée anticipatrice et prospective de l'entreprise dans son hinterland


Chloë Vidal,

Docteure en Géographie ENS Lyon,

Directrice de recherches en Prospective à l'Institut Destrée

www.institut-destree.eu


En situation d'incertitude généralisée, les entreprises font plus que jamais l'épreuve de leur vulnérabilité. Elles sont des actrices clés du développement de leur hinterland mais restent soumises aux effets d'une économie mondialisée marquée par la polarisation croissante des activités au profit des zones les plus développées. Dans le but de maîtriser leur situation paradoxale, il s'agit pour elles non seulement de s'adapter au changement mais également de provoquer le changement, d'apporter des réponses aux questions en devenir mais aussi de formuler de nouvelles questions et d'expérimenter des solutions. Adopter une telle posture prospective constitue un véritable défi culturel pour les entreprises. Le développement d'une pensée anticipatrice préactive et proactive constitue néanmoins un instrument critique essentiel pour assurer un développement durable aux entreprises et offrir la possibilité à chacune d'entre elles de jouer pleinement un rôle d'opérateur responsable, participant à la définition des usages de l'espace et à la reconfiguration des territoires.

 

 

   Le processus de la prospective au service de la stratégie d'entreprise


Philippe Destatte,

Directeur général de l'Institut Destrée,

Maître de conférences à l'Université de Mons,

chargé d'enseignement en prospective à l'Université Paris-Diderot :

www.institut-destree.eu


Dans un monde en transformation accélérée, la prospective renouvelle les outils stratégiques classiques de diagnostic, d'identification d'enjeux de long terme, de création d'une vision d'avenir. Elle permet d'élaborer une stratégie robuste parce que, précisément, articulée avec ces enjeux - qui sont autant de questions sur l'avenir à laquelle elle doit répondre -, et la vision de long terme qui lui sert d'appui et d'horizon. Les pratiques démontrent la nécessité de l'implication de tous les acteurs de l'entreprise dans une telle démarche, mais aussi de ceux qui agissent en amont ou en sont bénéficiaires : clients, partenaires, fournisseurs, etc. Les meilleures expériences européennes et américaines sont ici évoquées.

 


Pause-déjeuner


Après-midi :

 

   Evaluation du séminaire et remise des certificats


Questionnements divers et suivis de la formation


Philippe Destatte, Jean-François Tchernia et Chloë Vidal


Philippe Destatte et Chloë Vidal assumeront le fil rouge prospectif et contribueront à l'interaction durant les cinq jours.

 

 

 

   

 

Inscriptions


Gisèle Pagano,

Université Paris-Diderot
+33.101 57 27 58 98

gisele.pagano [at] univ-paris-diderot.fr


Le montant des droits d'inscription à l'ensemble du séminaire de formation Prospective des nouveaux modèles économiques et territoriaux s'élève à 2280 TTC.

Les repas et l'hébergement sont à la charge des participants.

Conditions spécifiques, voir avec le secrétariat d'inscriptions.

 

 

    


Renseignements


Gisèle Pagano,

Université Paris-Diderot
01 57 27 58 98

gisele.pagano [at] univ-paris-diderot.fr

 


Chloë Vidal,

Institut Destrée (Paris - Lyon)
vidal.chloe [at] institut-destree.eu

La formation se déroule dans les locaux de l'Université Paris-Diderot, dans le quartier de la bibliothèque François Mitterrand, immeuble Olympe de Gouges, place Paul Ricoeur, 75013 Paris. 

 

 

Université Paris-Diderot

MECI

 

L'Université Paris-Diderot (Paris VII) est une université au caractère pluridisciplinaire affirmé, fondatrice de la communauté d'universités et d'établissements Sorbonne Paris Cité. Créée au sein du domaine des Sciences humaines et sociales, la mention de master "Métiers des Etudes, du Conseil et de l'Intervention" (MECI) constitue une offre de formation destinée à permettre à des personnes en formation initiale ou continue d'acquérir les connaissances, les compétences, et les savoir-faire, qui leur permettent d'exercer des métiers – ou des fonctions – lié-e-s à la realisation d'études, de diagnostics, au montage de projets, à des missions de conseil ou d'intervention, au sein d'entreprises privées ou d'organisations publiques.


Université Paris Diderot - Paris 7
U.F.R. Géographie, Histoire, Economie et Sociétés (GHES)
Bâtiment Olympe de Gouges - Bureau 412
Adresse postale : Case 7001 - 75205 Paris cedex 13
8, Place Paul Ricoeur - 75013 PARIS 

 

ATEMIS

 

ATEMIS est un laboratoire d'intervention et de recherche, crée en 2001, du rapprochement de chercheurs et de consultants. Au coeur de son projet, la volonté de réintroduire la question du travail comme axe de compréhension des mutations sociétales et des enjeux du développement durable, comme levier des évolutions des entreprises, des institutions et des territoires. ATEMIS est fondé sur une approche pluridisciplinaire (économie, sociologie, ergonomie, gestion...). Son objet consiste à apporter des réponses aux attentes de ses interlocuteurs fondées sur les connaissances issues de la recherche en sciences sociales et de l'expérience d'intervention. Atemis s'inscrit dans des réseaux de laboratoires afin de faire remonter vers la recherche les situations réelles que rencontrent les acteurs économiques, sociaux et institutionnels, et de constituer l'intervention en question de recherche.


Atémis
2 rue de Fontarabie - 75020 Paris 

 

Institut Destrée

 

L'Institut Destrée est un centre de recherche européen et un think tank philosophiquement et politiquement pluraliste, créé en 1938 en Wallonie. Organisme non gouvernemental, il est actif dans l'aide à la décision publique associant les différentes sphères de la gouvernance : publique, privée et de la société civile. Particulièrement attentif au développement des régions européennes et à l'étude de l'impact des tendances et mutations globales sur les territoires et les espaces transfrontaliers, il est devenu un partenaire et un opérateur des Nations Unies ainsi que de l'Union européenne sur ces questions. Alliant la rétrospective, l'analyse systémique et l'animation des systèmes d'acteurs, l'Institut Destrée s'est vu reconnaître une réelle compétence de niveau international en prospective.


Institut Destrée
9, avenue Louis Huart - B 5000 Namur (Wallonie)

Institut Destrée

c/o IHEDATE, Maison des Ponts,

15, Rue de la Fontaine-au-Roi - F 75127 Paris CEDEX 11  

 

 

 

 

Lien direct :  www.institut-destree.org/Prospective_des_nouveaux_modeles_economiques_et_territoriaux

 


 

   
   
 


Institut Destrée - The Destree Institute 

L'Institut Destrée,
ONG partenaire officiel de l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès du 
Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2012

 The Destree Institute

The Destree Institute,
NGO official partner of UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with
the United Nations Economic and Social Council (ECOSOC) since 2012
  

 

www.institut-destree.org   ©   Institut Destrée - The Destree Institute